Un thème, quel thème ?

Chaque année, la Semaine Nationale de la Petite Enfance met sur une piste ceux qui vont y participer. Le thème qui devra inspirer le trio toute l’année est là pour ça : mettre sur la voie, inciter à réfléchir dans telle direction, pousser à se creuser les méninges pour illustrer en 2013 les émotions, en 2018 le « pareil, pas pareil », en 2020 l’aventure etc.

En s’appropriant la thématique, les professionnels, avec les parents et les enfants, bâtiront un monde : des installations, des jeux, des histoires.

Le thème est une entrée en matière, une ouverture du bal. Sur ce thème, les équipes de professionnels se pencheront pour transformer leur lieu d’accueil, pour faire jouer les enfants, pour impliquer les parents.

Sur ce thème, les plus motivés concourront aux Girafes Awards.

Le journal « La Voix des Girafes » aussi buchera sur le thème et tâchera de vous éclairer, en passant par la pédagogie, les expériences étrangères, les mots des scientifiques et des artistes.

Pour aboutir au thème de l’année, l’association convoque des experts réunis en Comité dit des (Pas) Sages. Sous les mots réfléchis, convaincus, et joueurs, de ce comité scientifique, le thème se discute, s’esquisse, s’apprécie, puis se décide.

Le thème 2021 : Drôles d’histoires !

En 2021, il est venu à l’esprit des (Pas) Sages de proposer « Drôles d’histoires ».

De quelle histoire parle-t-on ? Justement de toutes ! La vôtre, celle de mamie, celle d’une fleur, d’un fil de laine, d’un bateau, l’histoire d’un tout-petit qui va à la crèche du lundi au vendredi, l’histoire d’un carré, d’une loupe…

Ces histoires sont drôles parce qu’elles sont étranges, surprenantes. On a aussi envie de les raconter pour rire. Et d’impliquer les drôles dans leurs rebondissements…

C’est l’histoire d’une thématique…

Chaque année depuis 8 ans l’association s’appuie sur une thématique définit par son comité d’experts, les (Pas) sages. Ils sont EJE, pédiatres, formateurs, chercheurs, artistes… La thématique nourrit les propositions pédagogiques de l’année, les ateliers, les conférences, les articles de la Voix de Girafes.
Cette année, comme chaque année, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que le comité s’est retrouvé pour réfléchir à la thématique. Cependant, le contexte sanitaire nous a cette fois, obligé à nous réunir derrière nos écrans.
La discussion démarra autour de la crise sanitaire que nous traversions, les
propositions de thématiques tournaient autour de ces événements si particuliers.
Mais rapidement nous avons souhaité prendre du recul, de l’altitude, retrouver de l’énergie, une envie d’avancer. Et là, un des (Pas) sages s’écriait : « c’est vrai qu’il faut prendre du recul face à cette histoire ! Cette histoire, ah oui, quelle histoire, quelle drôle d’histoire ! ».
Drôle d’histoire, voilà des mots qui résonnent, qui amènent à réfléchir, à analyser, à raconter, à inventer, à imaginer. Les (Pas) Sages commencent à partager…
L’histoire c’est bien entendu un livre qu’on lit, mais c’est aussi notre histoire à chacun et notre histoire collective en société.
L’histoire c’est des idées qu’on lit ou des idées qu’on invente.
L’histoire c’est ce support papier qu’on feuillette et c’est aussi ce support vivant qu’est la Vie tout simplement.
L’histoire c’est des lignes écrites et des illustrations et c’est aussi ces aventures qui nous construisent et forment nos souvenirs.
L’histoire c’est un livre qu’on ouvre et c’est aussi un cœur qui s’ouvre pour partager ses secrets.
Drôle, c’est de l’humour et des sourires, c’est aussi de l’étrangeté, et ce qui s’écarte de l’ordinaire.
Drôle c’est, dans le langage parlé et affectueux, un enfant. Alors Drôle d’histoire ce sont aussi des histoires d’enfants. Elles leur sont lues ou ils les imaginent, dans les deux cas, elles prennent une place importante dans leur vie.

Les (Pas) Sages poursuivent…

Les histoires contiennent des héros. Voilà qui fait écho à de nombreuses personnes.
Les parents, ces héros du quotidien ; les professionnels de la petite enfance, héros invisibles, discrets et pourtant si précieux au développement des adultes de demain.
Et enfin, bien entendu, les enfants, héros de leur vie et de la nôtre. Ces êtres
créateurs, inventeurs, aventuriers… Les héros ce sont donc vous les enfants, vous les parents et vous les éducateurs !
C’est décidé, Véronique Fanfant, directrice des (Pas) sages, propose de mettre un point final, non pas à l’histoire mais à la réunion, le thème sera « Drôles d’Histoires »… Au pluriel, car il existe d’innombrables histoires.
Hâte que vous nous racontiez la vôtre !

Page main shape