L’idée

En l’an 2000, Gilles Colomb observe la société française et tombe sur une réalité qui le laisse rêveur :

Le taux de natalité en France est alors le plus élevé d’Europe et ce depuis 12 ans, le taux de travail des femmes françaises est aussi le plus élevé d’Europe, les structures d’accueil de la petite enfance sont les plus nombreuses, tout comme les professionnels de la petite enfance.

Du côté des scientifiques, les neuro-sciences affectives et sociales apportent des données révolutionnaires sur le développement de l’être humain. On sait, de manière scientifique, comment faire pour qu’un enfant se développe bien. On sait que le cerveau du tout-petit est malléable. On comprend que le rôle des professionnels de la petite enfance est crucial.

Catherine Gueguen en France rend ces connaissances accessibles à tous, en partie grâce à son livre « Pour une enfance heureuse ».

Or, constate Gilles Colomb et son équipe, le gap est profond entre cette réalité, ces enjeux autour de la petite enfance, ces révélations scientifiques et le silence des pouvoirs publics.

Mettre en lumières les professionnels de la petite enfance

Sur ces quelques 500 000 professionnels, pas un mot. Une profession dont on n’entend quasiment pas parlé et qui ne bénéficie d’aucun éclairage, et de si peu de reconnaissance. Ceux-là même à qui nous confions « ce qu’on a de plus précieux » disent les parents.

Il fallait mettre la lumière sur ce monde-là. Agir pour la Petite Enfance est née. La stratégie de l’association est alors de lancer un évènement citoyen d’envergure nationale.

Un évènement qui rassemble parents, enfants et professionnels de la petite enfance et qui imprègne les parties concernées d’un esprit positif.

Aujourd’hui, le paysage a bien changé, les pouvoirs publics se sont réveillés, ils consacrent tout un programme aux 1000 premiers jours de l’enfant. Comme quoi, les idées claironnées par l’association étaient justes, pertinentes. Elles ne demandent qu’à s’épanouir.

La charte éthique de l’association

Voilà un document qui dit l’ambition, les convictions, les valeurs de l’association. Un leitmotiv qui accompagne l’équipe, les experts et tous ceux qui organisent la Semaine Nationale de la petite enfance. Un texte lu et approuvé par tous les partenaires de l’association, toutes les parties prenantes aux évènements.

On y trouve des exigences de neutralité, de respect de l’équilibre public/associatif/privé, un engagement environnemental, une affirmation du rôle du comité des (Pas) Sages qui veille entre autres à l’équité et à l’éthique.

Page main shape